L'Histoire de L'Arche en Agenais

  • Repas avant l'ouverture du foyer Joyo - août 11
  • Pique nique pendant les jours de préparation pour nettoyer et préparer le foyer Joyo - août 11
  • Fête communautaire en septembre 11
  • Balade pendant le voyage communautaire à Béziers en avril 08
  • Célébration pendant le voyage communautaire à Béziers en avril 08
  • Pélerinage en Assise avril 2012
  • Week-end régional sud-ouest juin 2012
  • Week-end régional sud-ouest juin 2012

En 1983, des parents soucieux du devenir de leur enfant ayant un handicap se rencontrent. Ils découvrent et prennent contact avec les communautés de l'Arche. Un groupe de personnes intéressées par ce projet se constitue.

En 1993 une association est créée. Le conseil d'administration, avec Jean Viannay comme président et Marie-Madeleine Bindault, appelée par L'Arche pour fonder l'association, préparent un projet d'établissement et en 1998 les premières autorisations administratives sont données. Durant ces quelques années, les responsables de l'association entretiennent des contacts suivis avec les responsables politiques et administratifs du Lot et Garonne (député, Conseil Général, DDASS).

Le 5 avril 1999, à Astaffort, petite ville de 2000 habitants située à l'entrée de la Gascogne, l'association de L'Arche en Agenais ouvre ses portes. La rénovation de notre maison a pris un peu de retard. Nous y emménageons seulement le 24 juin. Entre temps notre vie de foyer et les activités de jour commencent chez des amis à Astaffort. Véronique et Jean-Pierre sont accueillis par Marie-Madeleine et Alice (canadienne) et Frédérique. Ensemble, ils font leurs premiers pas dans la vie associative.

L'association aujourd'hui…

25 personnes ayant un handicap mental sont accueillies dans trois foyers, l’Escalo, Guimbo et Joyo, accompagnées par des assistants. Toutes participent en journée aux activités de jour. Nous avons ouvert notre 3ème foyer en septembre 2011, le foyer Joyo (bonheur en occitan) afin de répondre aux besoins des personnes accueillies dans la communauté et aux besoins de notre département. Ce foyer nous permet d’accueillie trois nouvelles personnes et de 4 autres personnes dites « vieillissantes » ayant besoin d'un rythme de vie et des soins différents et adaptés à leurs nouveaux besoins.

Les trois foyers ont des amis et des bons contacts avec leur voisinage. Quelques personnes accueillies vont chercher le pain le matin, elles peuvent aller à la poste, rendre un service pour le foyer... Cela permet une bonne intégration de l’association et elle est appréciée par les gens du village et les commerçants.